Ecrire en LANSAD / écrire en FLE : dernier numéro d’EDL, revue du LAIRDIL

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution du dernier numéro d’EDL, la
revue du LAIRDIL, sur l’écrit. Vous trouverez le sommaire ci-joint.
Toutes les informations et le bon de commande sont sur le site. Vous
pouvez aussi vous adresser à edl@lairdil.fr.

Elizabeth Crosnier
MCF anglais
Dépt LVG Université Toulouse 3
Laboratoire Lairdil
www.lairdil.fr

Sommaire EDL n° 26, mai 2016

Partie 1 – Écrire en LANSAD…………………………………………………………………………. 7

 

Rédactologie et LANSAD: une didactique de l’écrit ciblée

sur les besoins contextuels de l’apprenant L2

Dacia DRESSEN-HAMMOUDA…………………………………………………………………. 9

 

Wishful thinking: when scientists hope

Laura HARTWELL…………………………………………………………………………………….. 41

 

La place de l’écrit en LANSAD à l’IUT et la communication verbale en entreprise

Nicole LANCEREAU-FORSTER………………………………………………………………. 53

 

La lettre de motivation en espagnol LANSAD:

entre “fragilités créatives” et “codifications innovantes”

Marie-Carmen TRUJILLO…………………………………………………………………………….  73

 

 

Partie 2Écrire en FLE……………………………………………………………………………….. 95

 

La prise de notes médiée par un éditeur de texte collaboratif

à l’usage des étudiants internationaux

Karine BOUCHET………………………………………………………………………………………… 97

 

Jardinages d’écriture en atelier avec des étudiants de FLE

et des écrivains plurilingues

Chantal DOMPMARTIN-NORMAND……………………………………………………. 125

 

 

Résumés/Abstracts…………………………………………………………………………………….. 141

 

FacebookTwitterGoogle+LinkedInShare

ALCTES (Apprentissage des Langues et Cultures en Tandem dans l’Enseignement Supérieur)

Veuillez trouver ci-après le lien vers l’appel à communications pour le colloque ALCTES (Apprentissage des Langues et Cultures en Tandem dans l’Enseignement Supérieur) qui aura lieu le 23-24 mars 2017 (Université Sorbonne Nouvelle, PRISMES EA4398, en partenariat avec CIUP Paris et Paris Tech).

Allocation doctorale : ACQUISLONGIT

Pascal Bressoux est à la recherche urgente d’un-e candidat-e pour une allocation doctorale déjà attribuée (dans le cadre de l’institut Carnot Rhône-Alpes-Auvergne).
La candidature doit être déposée avant le 15 juin prochain à midi.
merci de faire suivre très rapidement à tous vos étudiants de M2 pouvant être intéressés.
Ils peuvent contacter directement Pascal Bressoux : pascal.bressoux@univ-grenoble-alpes.fr

Description synthétique du travail de thèse envisagé

Le travail doctoral envisagé, adossé au projet ACQUISLONGIT présenté ci-dessus, portera sur l’acquisition des habiletés de lecture-écriture en lien avec les pratiques d’enseignement, au cours de l’école élémentaire. Il sera réalisé dans la section des Sciences de l’éducation mais revêtira une forte dimension interdisciplinaire, alliant Sciences de l’éducation et Psychologie cognitive.

Adultes migrants, langues et insertion sociale : dynamiques d’apprentissage et de formation: Leconte

Chères/chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous informer de la parution aux éditions Riveneuve de l’ouvrage Adultes migrants, langues et insertion sociale : dynamiques d’apprentissage et de formation, sous la direction de F. Leconte.
Cet ouvrage s’inscrit dans la série « Langues et perspectives didactiques » (Riveneuve Editions). Vous trouverez en pièce jointe une plaquette de présentation des différents ouvrages publiés dans cette série.

Ce message est également pour nous l’occasion de vous informer que cette série placée sous la responsabilité scientifique d’un comité de lecture international, est ouverte à des propositions d’ouvrages (collectif ou individuel) traitant des relations entre langues, cultures et processus d´enseignement-apprentissage en contextes.

Nous vous invitons à nous transmettre vos projets de publication à l’adresse suivante : didactique.riveneuve@gmail.com. Tout projet sera évalué par le comité de lecture de la série.

Restant à votre écoute pour toute indication complémentaire,

Bien cordialement,

Stéphanie Galligani et Malory Leclère
Directrices de la série « Langues et perspectives didactiques », Riveneuve

Malory Leclère
MCF
Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle
UFR LLD – Département de didactique du Français Langue Etrangère
DILTEC – EA2288
malory.leclere@univ-paris3.fr

Soutenance HDR: Marie-Hélène Fries

La soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches de Madame Marie-Hélène
FRIES aura lieu en Sorbonne (salle J 636, 3è étage, escalier G) le mercredi 29 juin à 13h30 devant un jury composé de Mesdames et Messieurs :

– Bernadette Bensaude-Vincent (Professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), expert.
– Shirley Carter-Thomas (Professeur à Télécom Ecole de Management, Evry), pré-rapporteur
– Muriel Grosbois (Maître de Conférences HDR à l’Université Paris 4 Sorbonne)
– John Humbley (Professeur émérite, Université Paris Diderot-Paris 7)
– Jacqueline Percebois (Professeur émérite, Aix-Marseille Université)
– Catherine Resche (Professeur à l’Université Paris 2, Directrice de recherche au CeliSo, Paris 4 Sorbonne, conseiller scientifique)
– Michel Van der Yeught (Professeur à Aix-Marseille Université), pré-rapporteur.

Le titre du document de synthèse est « Les métaphores comme voie d’accès à
l’anglais scientifique et technique ».

Le titre de la monographie originale est : « Nanomonde et Nouveau Monde :
quelques métaphores clés pour analyser le discours sur les nanotechnologies
aux Etats-Unis ».

La soutenance est publique.

COLLOQUE Acedle 2017

COLLOQUE Acedle 2017
Recherches en didactique des langues
Université Bordeaux Montaigne
Les 19, 20 et 21 janvier

APPEL À COMMUNICATIONS

LA MÉDIATION EN DIDACTIQUE DES LANGUES : FORMES, FONCTIONS, REPRÉSENTATIONS

La didactique des langues est un domaine pluriel, où se côtoient des recherches diversement situées, qui interrogent des terrains variés, des objets distincts, voisins ou complémentaires, selon des approches qui privilégient différentes orientations. Les colloques de l’Association des Chercheurs et Enseignants Didacticiens des Langues Étrangères (Acedle) sont conçus comme des espaces de débat et de rencontre, où toutes les sensibilités peuvent trouver expression et confrontation et où les chercheurs peuvent échanger sur leurs travaux en cours à la lumière des avancées dans des secteurs proches. Cette année, les organisateurs ont choisi d’interroger plus spécifiquement la notion de médiation comme angle d’analyse des situations didactiques.

La notion de médiation fait l’objet de plusieurs travaux et d’une certaine vulgarisation dans différentes disciplines en sciences humaines et sociales depuis une trentaine d’années. En didactique des langues, cette notion a connu un essor tout particulier depuis la publication du CECRL en 2001 qui reflète la volonté de ne pas cantonner cette pratique dans une activité précise (la traduction, par exemple), ni dans une relation fortement hiérarchisée (expert vs non-expert) mais de l’élargir et d’en faire un objet de réflexion didactique à part entière se questionnant, entre autres, sur (le sens à donner à) une formation à la médiation.

Dans notre domaine, la médiation se révèle ainsi une notion centrale car elle sous-tend toutes les situations et processus de contacts linguistiques et culturels facilitant (ou non) la circulation d’informations, les relations interpersonnelles et l’intégration sociale. Cette dynamique, qui reflète la complexité de la société actuelle et, en retour, la complexité de la didactique des langues, amène également à s’intéresser aux rôles endossés par les acteurs – initiateurs ou récepteurs – de la médiation ainsi que par les objets médiatisés, en portant une attention particulière aux médias et aux technologies numériques.

Le colloque de l’Acedle 2017 se déroulera à Bordeaux. Il se propose d’aborder la médiation sous différentes acceptions, formes et fonctions (médiation linguistique, (inter)culturelle, sociale, psychologique, etc.), afin de réfléchir aux conceptions, modalités et visées avec lesquelles elle est travaillée et utilisée en didactique des langues. Les axes privilégiés de réflexion seront les suivants :

– Médiation : enjeux terminologiques et épistémologiques

– Recherches et outils méthodologiques pour l’étude de la médiation

– Médiation et évaluation

– Médiation et interdisciplinarité

– Médiation culturelle, interculturelle et enseignement/apprentissage

– Médiation, pratiques multilingues et traduction

– Médiation et identités sociales

– Section Varia*

*Le colloque envisagera toutes les propositions qui, tout en s’écartant de la thématique principale (la médiation), abordent des sujets relatifs aux thèmes de recherches actuellement développés en didactique des langues. Des ateliers seront ainsi consacrés à des thématiques plus générales (Varia), plus précisément :

– Didactique d’une langue / Didactique du plurilinguisme

– Dispositifs d’enseignement / apprentissage : approches didactiques

– Politique(s) linguistique(s) et éducative(s)

– Centration sur la (les) langue(s) / Centration sur l’apprentissage

– Enseignement de la (des) langue(s) / enseignement en langue

– Pratiques pédagogiques / Spécificités des publics

– Formation des enseignants.

Quelques références bibliographiques

BYRAM, M., ZARATE, G. et NEUNER, G. 1997, La compétence socioculturelle dans l’apprentissage et l’enseignement des langues, Strasbourg, éditions du Conseil de l’Europe. Cadre européen commun de référence pour les langues : Apprendre, Enseigner, Évaluer 2001, Paris, Didier, Conseil de l’Europe.

GUILLAUME-HOFNUNG, M., 2015, La médiation, Paris, Presses Universitaires de France, coll. Que sais-je ?

LEVY, D. et ZARATE, G. (2003). «La médiation et la didactique des langues», le Français dans le monde R&A, Paris, CLE-International.

TAPIA, C., 2011, « Médiation : définition et problématique », Le journal des psychologues, n° 288.

TICCA, A.-C. et TRAVERSO, V., 2015, « Interprétation, traduction orale et formes de médiations dans les situations sociales », Langage et société, n° 153, 2015.

ZARATE, G. et GOHARD-RADENKOVIC, A., 2003, « La reconnaissance des compétences interculturelles : de la grille à la carte », Les Cahiers du CIEP, Paris, Didier.

ZARATE, G. et alii, 2003, Médiation culturelle et didactique des langues, Strasbourg, Conseil de

l’Europe. Études de linguistique appliquée, 2012/3 (n°167), La médiation linguistique : entre traduction et enseignement des langues vivantes.

Conférencières invitées

Véronique Traverso, CNRS, Université Lumière – Lyon 2

Emmanuelle Huver, Université François Rabelais, Tours

Marie-Christine Kok Escalle, Université d’Utrecht, Pays Bas

Langues de communication

La langue du colloque est le français. Des communications peuvent être proposées en allemand, anglais, espagnol et italien. En cas d’usage d’une langue autre que le français, penser aux questions d’intercompréhension (visuels et exemples en français, si la communication est en langue étrangère, ou inversement).

Propositions de communication (Voir formulaire ci-dessous)

Les propositions feront l’objet d’un résumé dactylographié de 500 mots maximum (espaces non compris) permettant d’apprécier la problématique de la recherche et les modalités de mise en œuvre.

Elles seront accompagnées d’une bibliographie succincte (3 à 5 références) et de 4 à 5 mots clés.

Elles seront soumises au comité scientifique qui se prononcera sur la pertinence et la rigueur scientifique des soumissions.

Les communications dureront vingt minutes, suivies de dix minutes de questions.

Une session du colloque sera destinée à l’accueil des travaux de jeunes chercheurs (sous forme de communications ou de posters) pour présenter leurs recherches sur des aspects originaux liés à la didactique des langues.

Calendrier

Date limite d’envoi des propositions : 30 juin 2016

Retour après expertise en double aveugle : 30 septembre 2016

Les communicants font parvenir un résumé de leur communication de 10 000 caractères

maximum (espaces et bibliographie compris) pour le 30 novembre 2016.

Les propositions de communication sont à envoyer par courriel à l’adresse suivante :

mariella.causa@u-bordeaux-montaigne.fr

Comité scientifique

Bosisio Cristina, Università Cattolica di Milano, Italie

Carol Rita, Université Lumière – Lyon 2

Causa Mariella, Université Bordeaux Montaigne

Cosereanu-Declerck Elena, Université de Compiègne

Derivry Martine, UPMC, Sorbonne Universités

Divignau Karine, Université Toulouse – Jean Jaurès

Ehrhart Sabine, Université du Luxembourg, Grand-Duché du Luxembourg

Escudé Pierre, Université Bordeaux – ESPE d’Aquitaine

Erfurt Jürgen, J. W. Goethe Universität, Francfort-sur-le-Main, Allemagne

Gajo Laurent, Université de Genève, Suisse

Galligani Stéphanie, Université Grenoble Alpes

Garcia Debanc Claudine, Université Toulouse – Jean Jaurès

Guichon Nicolas, Université Lumière – Lyon 2

Hidden Marie-Odile, Université Bordeaux Montaigne

Huver Emmanuelle, Université François Rabelais de Tours

Khadi Latifa, Université Badji Mokthar, Annaba, Algérie

Lapaire Jean-Rémi, Université Bordeaux Montaigne

Macaire Dominique, Université de Lorraine

Narcy-Combes Marie-Françoise, Université de Nantes

Palau Juli, Université de Barcelone, Espagne

Rispail Marielle, Université Jean Monnet – Saint-Etienne

Saudan Victor, HEP de Lucerne, Suisse

Smuk Maciej, Université de Varsovie, Pologne

Sockett Geoff, Université Paris Descartes

Spaeth Valérie, Université Sorbonne nouvelle – Paris 3

Takahashi Nozomi, Université Bordeaux Montaigne

Tinchant Sabine, Université Bordeaux Montaigne

Toffoli Denyze, Université de Strasbourg

Vlad Monica, Université de Costanta, Roumanie

Whyte Shona, Université de Nice

Comité d’organisation

(en cours de constitution)

Mariella Causa, Marie-Odile Hidden, Francesca Larussa, Marion Mamert, Alice Mandard,

Catherine Mathon, Mario Pasquariello, Malika Pedley, Nozomi Takahashi, Sabine Tinchant.

Jean-François Grassin

jfgrassin2Docteur en Sciences du langage, je suis enseignant de FLE au Centre International d’Etudes Françaises de l’Université Lumière Lyon 2 depuis 2007. J’interviens dans les master 2 FLES et Didactique des langues et TICE.

Mes principaux intérêts de recherche actuels portent sur les interactions en ligne et l’apprentissage des langues, sur les usages des artefacts socio-numériques en contexte d’apprentissage, les affordances socio-numériques pour l’apprentissage des langues ainsi que sur les littératies numériques. Je porte un intérêt particulier aux aspects sociaux des espaces en ligne, aux régimes d’attention et de présence en ligne.

Je me suis intéressé, lors de mon travail de thèse, soutenue en novembre 2015, aux apports d’un réseau social numérique pour l’apprentissage et l’enseignement du Français Langue Etrangère (FLE) dans un contexte homoglotte.

Je participe, au sein du laboratoire ICAR, aux séminaires IMPEC (Interactions Multimodales Par Ecran) et 3MA (Médias, Médiations, Multimodalités dans l’Apprentissage) dont les intérêts se rejoignent : interactions par écran, multimodalité, médiation et apprentissage. Je m’occupe également du site de l’ADCUEFE Campus FLE.

Le colloque de l’Acedle de Nantes, en 2011, a été l’une de mes premières occasions de communiquer sur mon travail et, en 2015, j’ai participé activement au comité d’organisation du colloque de l’association à Lyon. Je compte contribuer à une veille en matière de TIC pour l’enseignement et l’apprentissage, notamment dans le domaine du FLE.

 

Aurélie Bayle

aurelie_bayle Ingénieur pédagogique à l’Inria Sophia-Antipolis, je travaille actuellement au sein du MoocLab dans le cadre d’un projet de valorisation de la recherche par la formation.

J’ai soutenu en 2014 une thèse portant sur la construction de la relation pédagogique entre futurs enseignants et apprenants de langues dans le cadre d’un projet de télécollaboration en partenariat avec Carnegie Mellon University.

Je suis membre associée du Laboratoire de Recherche sur le Langage. Je m’intéresse particulièrement aux interactions pédagogiques, à la formation des enseignants et à la conception de dispositifs de formation à distance. Je poursuis mes travaux de recherche sur la dimension sociale et les pratiques discursives dans des dispositifs de formation, particulièrement les MOOC.

Avant d’intégrer Inria, j’ai enseigné la didactique des langues et les TICE essentiellement dans le cadre du Master FLE, en présentiel et à distance, dans différents département de sciences du langage et/où didactique des langues à (Université Blaise Pascal, l’Université Stendhal et l’Université François Rabelais).

J’espère pouvoir contribuer à la vie de l’Acedle à travers une veille dans le domaine de la formation à distance.

Ciara R. Wigham

profileJe suis maître de conférences en anglais à l’Université Lyon 2 depuis septembre 2013. Je travaille au sein du Centre de langues où je coordonne le M2 Didactique des langues et Tice et enseigne des modules d’anglais CLES. J’interviens également dans le M2MEEF dans un module portant sur l’intégration des tice dans l’enseignement de l’anglais et donne un cours de didactique en anglais dans le M2 FLES.

Je suis membre du laboratoire ICAR. Ma recherche porte sur les situations d’apprentissage des langues étrangères partiellement ou totalement en ligne et étudie de telles situations dans leur dimension didactique, technologique et langagière. L’objet central de ma recherche touche aux interactions multimodales produites entre les acteurs d’une formation.

Avant d’intégrer l’Université Lyon 2, j’ai enseigné l’anglais à l’Université Blaise Pascal où j’ai également été coordinatrice pédagogique de l’Espace Langue Hypermédia. J’ai soutenu une thèse en 2012 au Laboratoire de Recherche sur le Langage.

Mon premier colloque de l’Acedle était celui de Nantes puis j’ai aidé à organiser l’édition 2015 du colloque de l’association.  J’espère pouvoir aider à maintenir une veille sur tout ce qui touche aux Tice.

SeSyLiA

L’équipe SeSyLiA (Semantics and Syntax – Language in Action), dirigée par Aliyah Morgenstern, appartient à l’unité de recherche PRISMES (EA 4398 : Langues, Textes, Arts et Cultures du monde anglophone) et à l’école doctorale des études anglophones, germanophones et européennes – ED 514 – EDEAGE, de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.LOGO_SORBONNE_TEMPORAIRE

L’équipe SeSyLiA a la chance d’intégrer un axe d’étude tout particulièrement dédié à la linguistique appliquée et à la didactique, animé par Claire Tardieu, Hélène Josse et Céline Horgues. Autour du thème : « Discours didactiques et didactique des discours », cet axe envisage les discours didactiques et didactologiques dans leur production mais aussi dans leur reproduction et dans leur réception. Il peut s’agir des discours produits par la recherche (thèses, articles, monographies, ouvrages collectifs, synthèse de travaux, etc.), de ceux produits par les acteurs de l’enseignement-apprentissage (professeurs, élèves), de la formation des maîtres (conseillers pédagogiques, professeurs formateurs, enseignants chercheurs) ou par l’institution proprement dite (textes officiels, outils européens, enquêtes et rapports, etc.). Ces discours peuvent se répartir entre didactique de recherche et didactique institutionnelle (Bailly1997), suivant un continuum de la distanciation entre théorie et pratique. L’axe « Discours didactiques et didactique des discours » possède un fort potentiel d’investigation et offre également aux chercheurs des différentes langues une transversalité potentielle.

Cet axe de recherche propose aussi des séances de travail informelles, les « dînactiques », ouvertes aux chercheurs et enseignants (primaire/secondaire/supérieur) intéressés par l’enseignement de l’anglais en contexte institutionnel ou non, présentiel ou distanciel en France.

Articles de l’équipe SeSyLiA publiés dans les Cahiers de l’Acedle :

– Manoïlov, P. & Tardieu, C. (2015) Rétroaction corrective et reprise dans le contexte de l’apprentissage en tandems Français-Anglais à l’universitéRDLC, vol. 12, n° 3, pp. 91-116.

– Tardieu, C. (2013) Testing et certificationRDLC, vol. 10, n° 2, pp. 237-251.

– Tardieu, C. (2010) Votre B1 est-il mon B1 ? L’interculturel dans les tests d’évaluationRDLC, vol. 7, n° 2, pp. 225-239.

– Tardieu, C. (2006) L’évaluation en langues : quelles perspectives ?, RDLC, n° 2, pp. 217-235.